11 minutes read

POUR UNE BONNE RENTRÉE : UNE RONDE D’EFT « MÊME SI JE RESSENS BLOCAGES, LIMITES & ILLÉGITIMITÉ »

RONDE EFT SUR UN THÈME PRÉCIS

Nous allons faire une ronde d’EFT sur le thème « Même si je ressens des blocages, des limites ou de l’illégitimité. C’est-à-dire même si je ne me sens pas légitime à l’idée de m’imaginer auteur.e, compositeur.rice.

QU’EST-CE QUE L’EFT ?

L’EFT, ce sont des petits tapotements à des points précis comme sur le dessin qui apparait au début de la vidéo pendant le générique. Ces tapotements permettent de se libérer d’émotions un peu vives, un peu fortes, plutôt négatives. L’EFT a été inventé par un ingénieur qui s’appelle Gary Craig en 1993. Il s’était inspiré des travaux d’un hypnothérapeute qui s’appelle Roger Callahan. Ce dernier avait inventé une autre technique aussi à base de tapotements sur des points méridiens en 1980.

LA TECHNIQUE

La technique est très simple. C’est à base d’une phrase qui commence par : « même si je … (liste des choses qui nous créent des émotions négatives) ». je termine par : « je m’aime et je m’accepte complètement et profondément. »

Je commence par tapoter sur le point karaté tout en prononçant cette phrase ou des phrases construites de la même manière. Puis je finis la ronde par les autres points méridiens avec tout un déclinaisons d’autres phrases.

Je vais le faire avec vous.

Comme on tapote sur des points méridiens, cette ronde va enlever des toxines qui sont fixées sur les courants nerveux. Pour ce, il est important de préparer avec vous un verre d’eau, pour pouvoir libérer toutes ces toxines à la suite de cette ronde d’EFT. Pour les points de tapotement, vous avez le dessin présenté. Vous allez de toute façon suivre en direct, avec moi, lentement et sûrement, tranquillement (Sourires). Il suffira juste de répéter les phrases après moi. Je laisserai un moment de silence pour que vous puissiez le faire chez vous, à la maison ou en transport en commun, pas très fort.

EN SOCIÉTÉ (3min08)

Je précise d’ailleurs, quand vous êtes avec des gens, on peut aussi faire une ronde d’EFT, sans paroles, juste en faisant des points d’acupression, uniquement sur la main. C’est-à-dire : le point karaté ; sur le coin de l’ongle du pouce ; de l’index ; du majeur ; on saute l’annulaire ; on passe au coin de l’ongle de l’auriculaire ; puis on finit par le point gamma entre les deux derniers os.

Quand par exemple, on sent qu’on est avec quelqu’un qui nous provoque une émotion forte, on peut faire cette forme d’EFT silencieuse. Cela va nous détendre. Parenthèse fermée.

THÈME D’EFT D’AUJOURD’HUI

« Même si je ressens des blocages, des limites ou de l’illégitimité pour écrire des paroles et composer des mélodies. »

VOUS ÊTES PRÊTS ? C’EST PARTI ! RONDE LIBÉRATRICE

Je suis gauchère. J’utilise la main gauche et effectue les tapotements sur la main droite. Si vous êtes droitier.ère, vous faites l’inverse.

  1. SUR LE POINT KARATÉ : Sur le tranchant de la main, avec les deux doigts : index et majeur accolés. « Même si j’ai des blocages face à la page blanche et que plus aucune idée de paroles ne vient à moi, je m’aime et je m’accepte complètement et profondément. » À vous ! « Même si j’ai l’impression de ne pas être assez bon.ne ou doué.e en français pour me permettre d’écrire des paroles, je m’aime et je m’accepte complètement et profondément. » « Même si je me sens nul.le musicalement ou si je crois que je ne suis pas musicien.ne et que je ne peux pas écrire de mélodie, je m’aime et je m’accepte complètement et profondément. » « Même si je me sens illégitime et que je crois que je n’ai pas le droit ni d’écrire des paroles, ni de composer des mélodies, je m’aime et je m’accepte complètement et profondément. » « Même si un jour quelqu’un ou plusieurs personnes m’ont dit critiqué.e, m’ont jugé.e, m’ont dit : « Mais c’est nul ! », je m’aime et je m’accepte complètement et profondément. » « Même si je suis toujours déçu.e par moi-même, et que je trouve que tout ce que je fais est nul, je m’aime et je m’accepte complètement et profondément.
  2. SUR LA FONTANELLE : Point culminant au-dessus du crâne, je tapote avec les deux doigts accolés. « Je libère et je lâche tous les souvenirs négatifs qui ont créé des blocages en moi. »
  3. AU-DESSUS DU DÉBUT DES SOURCILS : Avec les deux doigts accolés des deux mains, je tapote. « Je m’aime et je m’accepte complètement et profondément. »
  4. SUR LES COINS EXTÉRIEURS DES YEUX : « Je libère et je lâche tous les blocages qui m’empêchent d’écrire des paroles et de composer des mélodies, maintenant. »
  5. SUR LE PETIT OS SOUS LE MILIEU DES YEUX : « Je m’aime et je m’accepte complètement et profondément. »
  6. SOUS LE NEZ : Avec les deux doigts accolés de la main avec laquelle j’écris. « Je libère et je lâche toutes les croyances limitantes qui m’empêchent d’être auteur.e, compositeur.rice. »
  7. SOUS LA LÈVRE INFÉRIEURE, DANS LE PETIT CREUX : « Je m’aime et je m’accepte complètement et profondément. »
  8. DANS LES CREUX SOUS LES CLAVICULES : Avec deux ou trois doigts accolés des deux mains. « Je libère et je lâche tous les souvenirs négatifs, toutes les croyances limitantes et négatives, qui m’empêchent d’écrire des paroles et de composer des mélodies, maintenant. »
  9. SUR LES CÔTES, SUR LES COTÉS, AU NIVEAU DU MILIEU DE LA POITRINE : Un peu de gymnastique. « Je m’aime et je m’accepte complètement et profondément. »
  10. SOUS LA POITRINE « Je libère et je lâche la croyance que je ne suis pas légitime pour être artiste. »
  11. SUR LE COIN DE L’ONGLE DU POUCE : Avec index et majeur de la main avec laquelle vous écrivez, accolés, tapoter sur le coin du pouce de l’autre main. J’y vais franchement, je tapote. « Je libère et je lâche tous les souvenirs de toutes les critiques que je me suis auto-infligé ou que d’autres gens m’ont faites, à propos de mes œuvres. »
  12. SUR LE COIN DE L’ONGLE DE L’INDEX : « Je m’aime et je m’accepte complètement et profondément. »
  13. SUR LE COIN DE L’ONGLE DU MAJEUR : « Même si je crois encore un peu que je n’ai pas le droit d’écrire, de composer, que je n’ai pas assez de talent, que je ne suis pas assez doué.e en français et en musique, je m’aime et je m’accepte complètement et profondément. »
  14. SUR LE COIN DE L’ONGLE DE L’AURICULAIRE : « Je libère et je lâche maintenant, tout ce qui m’empêche de me faire plaisir, d’écrire des paroles, de composer des mélodies. »
  15. SUR LE POINT GAMMA : Entre les deux os, je tapote, j’y vais. « Je libère et je lâche tout ce que m’empêche d’être satisfait.e et heureux.se d’être un.e créatif.ve. »
  16. SUR LA FONTANELLE : « Je m’aime et je m’accepte complètement et profondément. »

POUR FINIR LE RONDE LIBÉRATRICE

Vous allez prendre trois lentes et profondes inspirations et expirations. Pour que les toxines ne reviennent pas dans le corps, que vous puissiez les libérer un peu plus tard, vous buvez un peu d’eau.

ÉCHELLE DE MESURE ÉMOTIONNELLE

Un élément que j’ai oublié plus tôt. Normalement, on mesure sur une échelle entre 0 et 10, à combien notre émotion est forte, face à nos blocages. 0 étant : « Je me sens parfaitement à l’aise. » ; 10 étant : « À chaque fois que je m’imagine en train d’écrire et de composer, j’ai tellement peur et honte… Tout le pire. » Il y a les entre deux.

Donc, une fois que l’on a fini cette ronde, on ferme les yeux, on essaie de sentir comment c’est là, maintenant, tout de suite. On réévalue notre émotion sur l’échelle entre 0 et 10.

Si après cette ronde, votre émotion sont encore vives, je vus invite à faire un retour en arrière et à refaire cette même ronde libératrice. Si cela va beaucoup mieux, nous allons poursuivre avec une ronde créative, porteuse, positive, qui donne le smile.

PARENTHÈSE AU SUJET DU CERVEAU

Le cerveau à chaque fois qu’on lui pose une question, fait toujours tout son possible pour apporter des éléments dans la vie ou des réponses, pour répondre à nos questions. Alors on va lui demander…

RONDE CRÉATRICE

Ces rondes positives commencent toujours par : « J’ai l’intention de… ». Vous êtes prêt.e.s ? Toujours le même système, avec index et majeur de la main avec laquelle vous écrivez, accolés.

  1. SUR LE POINT KARATÉ : « J’ai l’intention de m’amuser à écrire des paroles et à composer des mélodies. » « J’ai l’intention d’être fier.ère de moi-même quand je n’écris qu’un tout petit peu de couplet, deux vers. » « J’ai l’intention d’être fier.ère de moi-même quand j’écris une mélodie très simple. » « j’ai l’intention de m’amuser à écrire des mélodies simples et d’en être fier.ère. » « J’ai l’intention de laisser la créativité entrer en moi. » « J’ai l’intention d’ouvrir toutes les antennes pour recevoir plein de bonnes idées. » « Je m’aime et je m’accepte complètement et profondément. »
  2. SUR LA FONTANELLE : « Pourquoi suis-je si heureux.se d’avoir plein d’idées de paroles et de mélodies ? »
  3. AU-DESSUS DU DÉBUT DES SOURCILS : « Pourquoi ai-je autant de mélodies qui viennent à moi facilement ? »
  4. SUR LES COINS EXTÉRIEURS DES YEUX : « Pourquoi est-ce que dès que je pense à un thème, tout de suite plain de paroles arrivent à moi ? »
  5. SUR LE PETIT OS SOUS LE MILIEU DES YEUX : « Pourquoi est-ce qu’à chaque fois que je décide d’écrire ou de composer, je m’amuse tellement ? »
  6. SOUS LE NEZ : « Pourquoi suis-je su bien quand je fais des paroles et des mélodies ? »
  7. SOUS LA LÈVRE INFÉRIEURE, DANS LE PETIT CREUX : « pourquoi est-ce que je me sens si heureux.se même quand je fais des petits bouts de trucs ? »
  8. DANS LES CREUX SOUS LES CLAVICULES : « Pourquoi suis-je si fier.ère de moi ? Pourquoi suis-je si heureux.se d’être artiste ? »
  9. SUR LES CÔTES, SUR LES COTÉS, AU NIVEAU DU MILIEU DE LA POITRINE : « Pourquoi ai-je autant d’idées nouvelles qui arrivent à moi facilement ? »
  10. SOUS LA POITRINE : « Pourquoi est-ce que je développe de plus en plus l’art d’écrire des paroles et de composer des mélodies ? »
  11. SUR LE COIN DE L’ONGLE DU POUCE : « Pourquoi est-ce que je m’amuse tellement à être créatif.ve ? »
  12. SUR LE COIN DE L’ONGLE DE L’INDEX : « Ah ! Mais c’est génial, j’ai déjà une chanson. »
  13. SUR LE COIN DE L’ONGLE DU MAJEUR : « Pourquoi est-ce que maintenant je me sens le droit d’être créatif.ve ? »
  14. SUR LE COIN DE L’ONGLE DE L’AURICULAIRE : « Pourquoi est-ce que devant une page blanche, j’ai toujours de bonnes nouvelles idées ? »
  15. SUR LE POINT GAMMA : « Pourquoi est-ce que en marchant, en conduisant, en faisant la vaisselle, j’ai toujours des idées qui tournent dans ma tête ? »
  16. SUR LA FONTANELLE : « Je m’aime et je m’accepte complètement et profondément. »

POUR FINIR LE RONDE CRÉATRICE

Nous allons prendre trois lentes et profondes inspirations et expirations. Nous allons boire un peu d’eau.

VOS CRÉATIONS ET REQUÊTES

Vous pouvez laisser un commentaires. Comme je vais faire plus tard d’autres rondes d’EFT avec des thèmes différents, toujours en rapport avec l’art d’écrire des paroles et de composer des mélodies, si vous voulez que je traite d’un sujet ou d’un point particulier, vous pouvez m’envoyer un mail avec vos requêtes.

Je vous souhaite d’être très créatif.ve.s, heureux.se.s, de vous amuser beaucoup.